ART DE LA VULNÉRABILITÉ

eng / ita 

Manifeste 2023 VULNERARTE, la Vie comme matière première

La relation, ou plutôt la distance, à la réalité dans l’art contemporain est aujourd’hui l’une des clés pour comprendre la situation culturelle, politique et économique d’une humanité au bord de l’extinction. Des moments comme ceux-ci devraient produire de l’art puissant, cherchant un choc considérable par rapport à l’existant. Au lieu de cela, nous vivons dans un présent lissé qui évite constamment toute forme de douleur et qui a progressivement mais inévitablement conduit à l’irrelevance de l’art, nous privant de toute possibilité de compréhension, d’interprétation et de contemplation vraie et autonome.
L’Art revendique ses droits sur la vie avec une action implacable qui doit briser radicalement avec le passé. L’expérience de cet art dans le contemporain relève plus de la vulnérabilité que de la perfection, précisément parce que des règles inconnues règnent et qu’il ne faut pas savoir.

  • Vulnerarte est une ouverture primordiale vers l’Autre. Il rend lisible l’illisible d’où il provient. C’est une partie essentielle de notre humanité qui nous permet de nous connecter les uns aux autres de manière profonde et significative.
  • Vulnerarte a un corps – soumis au besoin, à l’urgence, à la mortalité – qui en tombant cherche de nouvelles possibilités et établit des contacts plus authentiques; avec toutes les erreurs, incertitudes, taches et inexactitudes qui révèlent les émotions, les sentiments et les expériences du parcours commun.
  • Aspects fondamentaux de Vulnerarte: indistinction œuvre et non-œuvre; moi et monde; sujet et objet (identification); auteur et participant; figure et arrière-plan.
  • Vulnerarte déracine le rôle et la zone de confort des artistes, des participants et de l’espace d’exposition. La forme, le style ne répondent plus entièrement à l’artiste, et en conséquence, l’œuvre acquiert de plus en plus d’autonomie. Son sens (ses sens) ne appartiennent pas exclusivement ni à l’artiste ni au participant mais à l’événement performatif dans son ensemble indéterminable.
  • Vulnerarte crée des Organismes Artistiques Comunicants OAC comme des morceaux d’existence à tous les égards, capables de se relier à l’artiste, au participant et aux espaces d’exposition. En ce sens, la fonction de l’espace d’exposition “séparé” de la vie est presque nulle et représente plutôt un obstacle sérieux.
  • Vulnerarte sort des enclos des galeries, des foires, des musées … échappe aux espaces esthétiques pré-définis qui ont été réservés aujourd’hui pour l’art pour le tenir à l’écart et re-entre dans le monde; en ouvrant surtout des espaces disciplinaires tels que les prisons, les hôpitaux, les casernes, les institutions, les usines, les écoles pour se reconnecter au présent.
  • Vulnerarte échappe à des niches et des bulles configurées autour de goûts pré-déterminés et hétérodirigés et qui sont donc aussi loin que possible de l’inconnu, de l’inconnu: du nouveau.
  • Vulnerarte est l’événement performatif dans lequel les émotions, articulées à l’intérieur et grâce aux Organismes Artistiques Communicants OAC, commencent à se présenter comme des expériences réalisables : c’est-à-dire, des pensées résilientes agissables, capables de desserrer l’action et d’avoir une autre chance de changer les choses.

Vulnerarte est l’art du présent et de l’avenir, c’est l’art du monde.

Sergio Mario Illuminato, Fondateur

eng / ita