Déclaration

“Matière ~ Temps ~ Vulnérabilité : l’art qui ne-Ment pas”
Je fouille la vie à travers le corps de la matière et cette chair même du monde à travers l’art, en essayant de ne pas tomber dans le non-sens.
La matière inanimée -vélée et -figurée, dans une relation dynamique interne au processus artistique, se transforme en couches et incrustations de couleur activées et fécondées.
Des pratiques alchimiques dans une dimension d’expérience en constante évolution où le plexus des possibles sensibles se démultiplie en rien.
Conformations, couleurs, lignes, structures : encore des traces de la vérité de la vie mais construction maintenant des signes fragiles des choix et des changements de ce qui va renaître ; de toute façon destiné à arriver en retard où nous ne savons pas.
Cette exploration de l’espace donné par le dispositif, en prolongeant l’écart de vie dans un mouvement de ré-accrochage, devient – sous le signe de l’immanence – une géographie en mouvement de l’âme, une cartographie qui devient chair concrète d’émotions et de relations esthétiques, dans l’action de l’art comme réalisation d’un autre monde par rapport au monde ordinaire.